LES ARTISTES PREFERES DE TREE HILL : Ceux qu'on a le plus entendus dans la série...

GAVIN DEGRAW 
Apparu dans l'épisode 1:10 et 2:16
Entendu dans les épisodes 1:02,05,10,22 et 2:11,16,17.

Présentation :
Interprète-auteur-compositeur, Gavin DeGraw sait se montrer doux – notamment dans « More than anyone » - ou déchaîné. Dans les deux cas, il est toujours intense, toujours séducteur séduisant.
Gavin grandit dans un milieu musical. A huit ans, il commence à chanter et se met au piano. Pour certaines destinées, les fées se penchent sur le berceau. Chez Gavin, ce sont les noires, les blanches et les membres de sa famille qui le prédestinent à la musique et à sa vision : les notes seront une partie intégrante de sa vie, pas du business. En découvrant Ray Charles, Gavin approche le piano différemment. Il cherche à combiner, comme le grand Ray ou Sam Cooke, charme et engagement émotionnel. A l’adolescence, avec son frère, il fait dans la reprise. Puis, Gavin décide d’écrire ses propres chansons. Au lieu d’aller en cours, il préfère passer son temps à écrire. Quittant le New York de son enfance pour Boston, il rejoint la prestigieuse école de Berklee College of Music. Là-bas, Gavin DeGraw peut se consacrer à sa passion. Mais, malgré l’étude de la musique, son groupe de rock et ses concerts solo, Gavin n’est pas satisfait. Se sentant contraint, il finit par quitter l’école, aussi renommée soit-elle, et retourne chez lui. Là-bas, il exerce différents métiers et fréquente les clubs new-yorkais. A Manhattan, Gavin se retrouve sous les applaudissements d’un public peu nombreux, et sous ses félicitations. Les gens croient en lui. Ils sont sûrs de le retrouver bientôt, dans les médias, au sommet.
Dans l’Upper West Side, Gavin DeGraw séduit tellement l’audience du club que la propriétaire, Debbie Wilson, devient son manager. Son nom commence à circuler dans la communauté musicale de New York. Et quand on vient l’écouter, il ne déçoit pas. Ses prestations, entre guitare et piano, sont fidèles à sa réputation. Le « Let’s Get It On » de Marvin Gaye ou le « Hallelujah » de Leonard Cohen ne perdent rien de leur intensité. Approché par une grande maison de disques, il ne cède pas à la tentation et continue sa progressive ascension.
En 2002, Gavin De Graw signe avec J Records. Son producteur, Mark Endert, a collaboré avec Fiona Apple. A Los Angeles, avec Michael Ward et sa guitare, Joey Waronker, batteur pour Beck ou R.E.M., et Alvin Moody et sa basse, il cherche un son sincère, à l’opposé du commercial, et enregistre « Chariot ». Son premier opus sort en 2005.

 

Discographie :
"Chariot"
Sortie : 22/07/2003

 

Site officiel :
http://www.gavindegraw.com/


JIMMY EAT WORLD 
Apparu dans l'épisode 2:22.
Entendu dans les épisodes 2:03,10,22.

Présentation du groupe :
L'histoire de Jimmy Eat World débute en 1994 à Mesa, Arizona lorsque quatre étudiants, Jim, Tim, Zach et Mitch, décident de monter leur propre groupe. Pendant plusieurs mois, les quatres jeunes garçons vont se chercher un style musical qui leur correspond le plus jusqu'a ce qu'ils choisissent d'adopter un style Pop Punk. Très vite, ils font leurs premiers concerts et commencent à se faire connaître aux alentours. de Mesa. Malgrès la difficulté à se promouvoir lorsque l'on habite une petite ville du désert, Jimmy Eat World parvient à trouver un petit label du nom de Wooden Blue Records et enregistre, fin 1994, un premier vinyl comportant quatres morceaux intitulé One Two Three Four. Quelques semaine plus tard, le groupe sort un premier album éponyme, Jimmy Eat World LP. Selon Jim, cet album ne serait pas ce que Jimmy Eat World ait fait de mieux.
L'année 1995, c'est en studio que Jimmy Eat World va la passer. En effet, le groupe sortira pas moins de cinq enregistrements vinyls dans la même année. Tous ces efforts n'auront pas étés vains puisque le groupe signe, durant l'été 1995, son premier gros contrat avec une grande maison de disque, en l'ocurrence Capitol Records. Capitol avait très vite remarqué le travail titanesque que Jimmy Eat World avait fournis durant l'année et avait donc décidé de donner leur chance aux quatres jeunes garçons.
C'est peu de temps après la signature de ce contrat que Mitch décide de quitter le groupe laissant sa place à Rick. Après un bref split avec Less Than Jake et quelques apparitions sur des compilations, Jimmy Eat World sort en juillet 1996 son second album, Static Prevails. Le groupe réalisera quelques CDS split après la sortie de cette album ainsi que quelques tournées.
Le succès, Jimmy Eat World le doit à son troisième album, Clarity, sortit en 1999. Le single "Lucky Denver Mint" est un vrai succès et apparaîtra même sur la bande originale du film "Nerver Been Kissed" avec Drew Barrymore en autre. Les groupes de fans se forment un peu partout et Jimmy Eat World devient un groupe de plus en plus important. Malheuresement, les relations entre le groupe et Capitol se détériorent, se qui entrainera finalement un départ définitif. Réalisant leur succès soudain, le groupe sponsorise lui-même sa tournée et part en Europe, là où Clarity s'est le mieux vendu.
En août 2000, le groupe sort, sur le label Big Wheel Recreation, une compilation intitulée Jimmy Eat World et qui contient des morceaux jamais réalisés ainsi que des B-Sides. Jimmy Eat World signe finalement un contrat avec Dreamworks et entre en studio avec Mark Trombino (Blink-182, Midtown, ...) afin d'enregistrer un quatrième album. Cet album verra le jour en juillet 2001 sous le nom de Bleed American, plus connu aujourd'hui sous le nom Jimmy Eat World en raison des attentats du 11 septembre. Peu importe, l'album se vend bien et on entend partout à la radio mais également à la télévision le single de "The Middle". Jimmy Eat World partira en suite en tournée en compagnie de Tenacious D et Weezer. Le succès de cet album propulse le groupe dans les charts et renforce une notoriété déjà acquise des années plus tôt.
Après une très longue période de tournée, le label Dreamworks ferme ses portes laissant ainsi Jimmy Eat World sans label. Cette situation ne durera pas bien longtemps puisque le groupe signe en février 2004, soit un mois après la fermeture de Dreamworks, chez Interscope. Entouré de Gil Norton, Jimmy Eat World entre en studio afin d'y enregistrer un nouvel opus qui verra le jour en octobre 2004 sous le nom de Futures. Un très bon album qui reçoit enco
re une fois de bonnes critiques.

 

Discographie :
     
"Jimmy Eat World LP"
Sortie : 00/00/1994
Label : Wooden Blue Records

 

     
"Static Prevails"
Sortie : 03/07/1996
Label : Capitol Records

 

     
"Clarity"
Sortie : 05/06/1999
Label : Capitol Records

 

     
"Jimmy Eat World"
Sortie : 08/08/2000
Label : Big Wheel Recreation

 

     
"Bleed American"
Sortie : 24/07/2001
Label : Dreamworks Records

 

     
"Futures"
Sortie : 12/10/2004
Label : Interscope

 

     
"Stay On My Side Tonight"
Sortie : 04/10/2005
Label : Geffen

Site officiel :
http://www.jimmyeatworld.net/


FALL OUT BOY  
Apparu dans l'épisode
Entendu dans les épisodes

Présentation du groupe :
Pas si newbie que ça, le groupe Fall Out Boy, originaire de Chicago, fête en 2006 ces cinq ans de survie dans la jungle de l’industrie rock. Inconditionnels de la série «Les Simpson» (Fallout Boy est l’un des personnages récurrents), Patrick Stump, Peter Wentz, Joe Trohman et Andy Hurley ont la brillante idée, un après-midi en 2001, de se déloger de la télé pour faire un bœuf dans le garage.
Deux ans plus tard, le quatuor signe son premier album «Take This To Your Grave». Les geeks se ruent dessus, normal : le groupe y laisse un clin d’œil en soutien à GTA, jeu incessamment attaqué par la morale américaine.
Si Fall Out Boy reste encore discret, la bande tape pourtant dans l’œil du label Island Records et en 2005, elle se voit proposé la production de son second opus : «From Under The Cork Tree». Là encore, on retrouve des références kitschs au possible comme «Nobody Puts Baby In The Corner», titre tiré de la plus fameuse réplique du film «Dirty Dancing».
L’album se classe un temps dans le Top 10 des charts américains, les Fall Out Boy, eux, sont nommés dans la catégorie «meilleure révélation de l’année» aux Grammy Awards édition 2006. Tandis que l’Europe commence à peine à scander leur nom.

 

Discographie :

     
"Take This to Your Grave"
Sortie : 06/05/2003
     
"From Under the Cork Tree"
Sortie : 03/05/2005

Site officiel :
http://www.falloutboyrock.com/

BOUTIQUE







                        AUTRES

 

  © Copyright 2006-2008 - One Tree Hill France. Tous droits réservés.